Cpasbien
Top Films
AccueilFilm › cpasbien L'amour est une fête - Film (2018)

L'amour est une fête - Film (2018)

Film de Cédric Anger Comédie 1 h 59 min 19 septembre 2018

Paris, 1982. Patrons d’un peep show, Le Mirodrome, criblés de dettes, Franck et Serge ont l’idée de produire des petits films pornographiques avec leurs danseuses pour relancer leur établissement. Le succès est au rendez-vous et ne tarde pas à attirer l’attention de leurs concurrents. Un soir, des hommes cagoulés détruisent le Mirodrome. Ruinés, Franck et Serge sont contraints de faire affaire avec leurs rivaux. Mais ce que ces derniers ignorent, c’est que nos deux « entrepreneurs » sont des enquêteurs chargés de procéder à un coup de filet dans le business du « X » parisien. C’est le début d’une aventure dans le cinéma pornographique du début des années quatre-vingt qui va les entraîner loin. Très loin…

L'amour est une fête - Film (2018)
Seed:
881
Leech:
308
Catégories:

J'avais loupé L'amour est une fête à sa sortie et j'ai lu de très mauvaises critiques du film depuis. Pourquoi souhaitais-je le voir ? Tout bêtement l'affiche dessinée du film. On n'en fait plus des affiches comme ça, alors ouais avec Canet dans la distribution ça donnait envie.

Bon, je ne comprends pas trop pourquoi il a les cheveux teints en blond dans le film, ni pourquoi Gilles Lellouche articule si mal pendant près de deux heures, mais quand même, je l'avoue : j'ai aimé le film.

Ce n'est pas un grand film, il faut être clair là-dessus. Le titre est mensonger car l'amour n'est pas tant une fête que ça dans ce film, et oui il y a une surcouche de drame au milieu de ce qui s'annonçait comme une ode fantasmée aux années 80 et aux pornos de l'époque. Nous sommes en effet dans un peep show où les nanas sont très bien traitées, où elles s'entendent bien entre elles, que le tournage de film porno ne gêne pas... Et évidemment une histoire de blanchiment d'argent (parce que si on fait quelque chose de trop joyeux sur l'univers du porno c'est moralement pas terrible) et d'infiltration de flics.

Honnêtement, l'infiltration, on aurait presque pu ne pas la traiter, ça n'aurait pas changé énormément de choses au film je trouve. C'est plutôt bien filmé, l'idée des nanas qui font un strip-tease dans une cabine rouge pleine de miroirs c'est agréable à regarder, Camille Razat joue bien... Ça marche quoi. Il y a quelques longueurs en milieu de film mais ça se regarde quand même bien. Pas de fulgurance particulière à noter dans la mise en scène où la réalisation, on a juste une photographie avec un peu de grain et bien sûr on va s'éclater avec les lumières des néons pour faire de jolies images. La musique habille bien le film, les faux pornos qu'on voit dans le film sont franchement assez drôles...

Ce n'est pas d'une grande finesse ni d'une grande subtilité, ce n'est pas génial, mais je n'ai pas trouvé ça mauvais non plus. Je veux dire, comparé à un film comme Bang gang (que j'ai trouvé raté), celui-ci est à la fois plus sage et dégage surtout beaucoup plus d'humilité.