Cpasbien
Top Films
AccueilJeux › cpasbien Q.U.B.E: Director's Cut (2014) - Jeu vidéo

Q.U.B.E: Director's Cut (2014) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Toxic Games Xbox One, PlayStation 4, Wii U et 4 autres Aventure et action 21 mai 2014

Jeu de réflexion et de plateformes en vue à la troisième personne où le joueur équipé de gants spéciaux peut manipuler son environnement.

Q.U.B.E: Director's Cut (2014)  - Jeu vidéo
Seed:
690
Leech:
242
Catégories:

Mon premier jeu sur PS4. J’ai aimé la « propreté » du rendu, en vraie HD, avec peu d’aliasing et en 60 images par secondes. Quel confort.

J’avais le jeu sur PS3 mais jamais fait car pas d’option pour inverser la caméra (alors que sur PS4 oui).

C’est un jeu de progression avec des énigmes logiques, à base de cubes évidemment. On évolue dans un environnement blanc, épuré, une structure étrange qu’on qualifierait d’abstraite si deux personnages ne nous parlaient pas régulièrement à nous, pauvre amnésique de notre état, pour nous vendre chacun leur version de la vérité : soit une construction extraterrestre dans l’espace qui fonce vers la Terre et qu’on doit démanteler de l’intérieur en urgence (à coups de résolution d’énigme, oui), soit un espace souterrain du gouvernement dans lequel le héros est soumis à des tests secrets par des gens qui lui mentent.

J’aime beaucoup l’idée de ce suspens autour de la vraie nature de ce pur décor de jeu vidéo. Le deuxième interlocuteur se moque même de la stupidité de croire que des énigmes avec des cubes peuvent démanteler un vaisseau extraterrestre. Du coup il participe à rendre cette hypothèse encore plus fascinante !

La musique d’ambiance est pas loin d’être belle, en tout cas toujours reposante. Le jeu se finit en deux sessions de quelques heures, donc court, et se révèle prenant. Les énigmes ne sont pas trop dures mais toujours logiques ; on n’est pas bloqué parce qu’on n’a pas trouvé LE truc mais juste parce que l’exercice est complexe. Je ne suis pas contre les énigmes à la Antichamber où il s’agit vraiment d’avoir une pensée originale, mais en l’occurrence QUBE réussit bien son affaire avec une collection d’énigmes intelligentes, élégantes et pas excessivement difficiles. D’autant que la progression de la difficulté est très encourageante.

Les acteurs vocaux sont crédibles, tout comme ce qu’ils racontent. Malgré l’absence de sous-titres et leurs voix anglaises j’ai compris ce qu’ils disaient, ils articulaient bien (j’ai joué avec le casque). Même les trophées, qui invitent à la recherche de zones secrètes, ne m’ont pas sorti de l’histoire. Une discrète réussite, quelque part entre Portal et Antichamber. La durée du jeu, respectueuse de notre temps, le rend d’autant plus aimable.