Cpasbien
Top Films
AccueilJeux › cpasbien Dragon Quest Heroes : Le Crépuscule de l’Arbre du Monde (2015) - Jeu vidéo

Dragon Quest Heroes : Le Crépuscule de l’Arbre du Monde (2015) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Omega Force et Square Enix Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation 3 et PC Beat'em up 26 février 2015

Reprenant l'idée lancée par Hyrule Warriors, Dragon Quest Heroes est un mélange de l'univers de la série de RPG avec la formule du beat'em all de masse de Dynasty Warriors.

Dragon Quest Heroes : Le Crépuscule de l’Arbre du Monde (2015)  - Jeu vidéo
Seed:
767
Leech:
268
Catégories:

Dragon Quest Heroes était attendu au tournant lors de son annonce, l'année dernière. On pensait d'ailleurs que ce serait un Musou (ou dynasty warriors like) classique reskinné DQ. S'il est vrai que le jeu possède des attaques assez similaires à ce qui se fait sur la série, et que le jeu mise en grande partie sur ses combats contre des dizaines d'ennemis, il se démarque très nettement de la série.

D'une part, fini la grande map avec plusieurs généraux à battre. Dans DQH, la map se réduit considérablement (avec le nombre d'ennemis), le but étant soit d'avancer dans un niveau, soit de protéger un personnage ou un endroit, soit de battre un boss. D'autre part, le jeu nous pousse à sélectionner 4 héros pour chaque bataille, avec évidemment des capacités complémentaires, et de jongler avec chacun au fil de la partie (en un simple pressement de touche R2). En revanche, la part de liberté perdue est compensée par un aspect RPG beaucoup plus poussé. En effet, la montée de niveau des personnages permet de gagner des points de compétences, à attribuer afin d'augmenter les statistiques, puissances de sorts, ou capacités passives de chaque personnage. Il est aussi possible, via des objets ou des quêtes, de gagner des ressources afin de créer des accessoires ou de les améliorer. De plus, la capture des monstres joue un rôle essentiel pendant chaque bataille, puisqu'ils permettent de bloquer des passages donnant accès à votre zone à protéger, et laisse donc le champ libre à votre équipe de vous aventurer plus loin sur la map pour vaincre un certain monstre et donc stopper les arrivées d'ennemis. Les monstres, une fois lancés sur le champ de bataille, restent dans leur zone d'effet, et ne peuvent être rappelés pour les déplacer ailleurs. Il est donc nécessaire de les envoyer avec parcimonie dans les endroits les plus risqués.

Concernant les personnages, il en existe une petite dizaine sans compter les DLC (gratuits). C'est moins que dans un musou classique, mais ici chaque personnage a vraiment des capacités et une utilité différente. Ainsi, on a accès à des guerriers plus ou moins puissants, des attaques de distance, des mages, et même des soigneurs. Chacun possède 4 attaques spéciales différentes, améliorables au fil des niveaux (presser le bouton plus longtemps pour que le sort soit plus puissant), ainsi qu'une attaque basique, et le mode tension. Si tout cela ressemble à un Musou classique, le fait de pouvoir jouer les 4 personnages en même temps rend le tout un peu plus stratégique. Par exemple, lorsqu'un personnage peut passer en mode tension, il est préférable de prendre Yangus par exemple, afin de faire une attaque qui fait baisser la défense de l'adversaire, puis changer avec Flora pour lancer un sort augmentant l'attaque, et enfin reprendre son perso pour lancer la tension et faire un maximum de dégâts. Bref, le jeu est très agréable à jouer (et à regarder), d'autant plus qu'il tourne à 60 FPS constamment. Les batailles se suivent, et deviennent de plus en plus difficiles en fur et à mesure du jeu, étant donné que les ennemis sont de plus en plus massifs, dangereux, et capables de vous défoncer un mage en un seul coup (si vous le contrôler). D'ailleurs, les quêtes annexes post game demanderont aux joueurs pas mal de réflexes, car certains boss peuvent s'avérer réellement féroces.Le seul défaut sur ce point -inhérent au genre-, c'est que le déroulement du jeu est assez répétitif. A chaque découverte de niveau, on a un stage où il faut juste avancer et tuer tout le monde, puis un ou deux stages avec une défense d'un endroit, et enfin le boss. Ce schéma se répétant sans cesse, on finit par terminer le jeu un peu essoufflé. Heureusement, bien que la durée de vie soit bonne, le scénario principal ne devrait pas excéder la vingtaine d'heure.

Et justement, l'histoire, est assez décevant bien qu'elle soit complètement annexe dans ce genre de titre. Il est tout de même dommage que les développeurs aient fait autant de scènes cinématiques superbement réalisées, pour au final servir un scénario banal, truffé de niaiseries, et souvent à peine drôle. Les personnages sont évident blindés de clichés, avec un héros (Akuto) qui ne cesse de parler de stratégies, toujours coupé par sa partenaire (Méa) qui elle veut juste foncer dans le tas. S'en suivent le débile mais attachant Yangus, ou bien la petite créature (Horumin) sensible qui chiale à chaque fois.

Enfin, l'OST est composée principalement de reprises, qui font toujours chaud au coeur et font mouche, et c'est ce qui était je pense attendu par les fans de la série.

En conclusion, le titre s'adresse en priorité aux fans de la saga, évidemment. Cependant, le gameplay est tellement bien fichu, la technique tellement flamboyante et la progression sans frustrations, qu'il devrait plaire à tous les fans de musou, ou de jeux un peu bourrins, tout en intéressant peut être aussi les fans de jeux de rôle japonais. Le mix entre ces deux genres est vraiment réussi, et il serait dommage de passer à côté.