Cpasbien
Top Films
AccueilJeux › cpasbien Darkest Dungeon (2016) - Jeu vidéo

Darkest Dungeon (2016) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Red Hook Studios PC, PlayStation 4, PS Vita et 5 autres Jeu de rôle, rogue-like et stratégie tour par tour 19 janvier 2016

Dans Darkest Dungeon, recrutez, entraînez et menez une équipe d'anti-héros au travers de forêts déformées, de tanières oubliées, de cryptes en ruines et au-delà. Affrontez vos ennemis au tour par tour et survivez au stress, à la famine, à la maladie et aux envahissantes ténèbres.

Darkest Dungeon (2016)  - Jeu vidéo
Seed:
1007
Leech:
352
Catégories:

Le concept de Darkest Dungeon est juste excellent et c'est avec un plaisir certain que j'ai joué une quinzaine d'heures à ce jeu (et que je continuerai sans doute à y jouer de temps en temps). Si j'aime bien le concept du rogue like, j'avoue avoir un peu de problèmes avec les jeux demandant trop de skill (spelunky, Rogue legacy), par contre j'ai passé quelques très bonnes heures en jouant à FLT et j'ai passé de très bonnes heures avec Darkest Dungeon. Le tour par tour aidant.

On a un jeu extrêmement punitif, vu que l'on a deux manières de mourir : soit par perte de santé mentale, soit lorsque nos points de vie tombent à zéro. Et j'adore l'idée, avoir ton personnage, tu le fais monter de niveau, tu tentes de faire les choses bien et paf il te claque entre les doigts parce qu'il devient fou, il commence à s'automutiler, il balance des phrases qui atterrent les autres, faisant également baisser leur santé mentale.

Le genre de phase de jeu qui devient rapidement extrêmement stressante. Il peut également être très difficile de repartir après un donjon qui se passe mal, toute l'équipe morte, ou folle, qu'il faut soigner moyennant quelques piécettes durement gagnées. Il faut jouer la sécurité. Dès que tu prends le moindre risque, tu le payes quasiment automatiquement.

Et j'aime bien ça, être tiraillé entre l'appât du gain et la sécurité.

Le jeu a par contre un petit défaut, c'est que les différents donjons se ressemblent assez, c'est assez répétitif, on descend dans un donjon, on marche dans des couloirs qui se ressemblent tous, pour toujours buter le même genre d'ennemis. C'est peut-être ça qui est dommage, c'est toujours la même chose. Après les descentes arrivent à être variées par le fait qu'on n'a pas toujours la même équipe, que la disposition des salles est aléatoire et qu'on peut avoir des descentes plus faciles que d'autres et les missions ne sont pas toujours les mêmes. Mais en gros il faut quand même visiter un maximum de salles pour trouver ce qu'il faut trouver, tuer ce qu'il faut tuer.

En parlant des équipes, j'aime bien les différentes classes, le fait qu'elles ne commencent pas toutes avec les mêmes attaques. Tout ceci pousse encore plus à la prudence car pour avoir le même personnage qu'on risque de perdre, outre le fait de le monter de niveau, il faut également investir dans les attaques.

Très vite le jeu devient un peu ingérable entre les différentes maladies à éliminer, le stress (santé mentale) à faire baisser, faut essayer de gérer au mieux avec les différentes pathologies. C'est le moment où tu comprends que le jeu ne sera jamais facile. Que même après avoir monté de niveau tu seras toujours là à avoir peur.

Surtout que les personnages lorsqu'ils ont un niveau trop élevé refusent de faire des quêtes de bas niveau, empêchant ainsi une recherche de ressources sûre, sans risques...

Bref toutes les mécaniques sont faites pour qu'il y ait une pression constante sur le joueur, qu'il ne soit jamais rassuré. C'est plaisant, mais j'aurai aimé un peu plus de variété, les quatre donjons disponibles se ressemblant pas mal.