Cpasbien
Top Films
AccueilJeux › cpasbien Cossacks 3 (2016) - Jeu vidéo

Cossacks 3 (2016) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de GSC Game World Linux, Mac et PC Stratégie temps réel 20 septembre 2016

Cossacks 3 est le remake du premier Cossacks.

Cossacks 3 (2016)  - Jeu vidéo
Seed:
1018
Leech:
356
Catégories:

En général quand on lit sur une affiche de film "par les producteurs de..." c'est qu'il n'y a VRAIMENT personne de bon ou de notable qui a bossé sur le film. Pour les jeux, quand on lit sur la jaquette "par les créateurs de...", c'est pareil, ça sent le foin à 3 km. L'affiche en HD ici C'est un aveu à peine dissimulé pour dire que seule une partie de l'équipe originale a pu travailler sur le projet et on essaie de rassurer le joueur en rappelant que les "créateurs" ont bossé sur le projet ! Mais le mot "créateur" est le mot le plus générique du monde du jeu vidéo et ne veut rien dire donc il est fort probable que personne de l'équipe originale n'a bossé sur Cossacks 3. GSC Game World est bien à l'origine de la super série Cossacks et de l'excellent Stalker mais pour rappel, le développement de Stalker a été extrêmement chaotique et THQ, l'éditeur de l'époque, en difficulté financière lui-même, avait fini par perdre patience en coupant le financement de GSC Game World durant le développement de Stalker et avait cherché en catastrophe à donner le projet à un autre studio pour le terminer, en vain. Des pans entiers du jeu n'aurait jamais été codés. Le jeu est finalement sorti avec 3 ans de retard. En 2010, la situation ne s'est bien évidemment pas améliorée et GSC Game World, n'ayant plus le soutien de THQ, étaient toujours en grosse difficulté financière. Stalker 2 est brièvement annoncé, puis annulé, puis repris en 2012 et pour finir annulé définitivement peu de temps après. Et sans surprise, THQ est annoncé en faillite la même année. On peut comprendre qu'après le fiasco Stalker et en manque de liquidité, THQ n'ait plus voulu ni pu financer GSC Game World pour rempiler pour un second opus. Pour finir, une énorme partie des développeurs (si pas l'entièreté) de GSC Game World quittent le navire. Certains vont fonder Vostok Games qui donnera un Stalker-like moyen sans être mauvais : Survivarium et une seconde partie rejoint 4A Games, fondé 1 an avant la sortie du premier Stalker par d'anciens de GSC Game World justement. 4A Games qui donneront les cultissimes Metro peu de temps après. Il est clair que les mauvais éléments qui ont plombé le développement de Stalker ont été priés de ne pas postuler chez 4A Games et ça a porté ses fruits quand on voit le travail incroyable qu'ils ont pu accomplir sur la série Metro qui est finalement ce que Stalker aurait dû être. Inutile de vous dire que les seuls pécores qui restent après 2012 chez GSC Game World, c'est Jacqueline de la compta et Vladimir le laveur de vitres. CQFD. Surtout que Cossacks 3 est sorti en 2016 (on ne sait pas trop comment) et que leur dernier jeu remonte à 2009 : Stalker : Call of Pripyat. 7 années durant lesquelles il ne s'est rien passé. Un oligarque russe s'est peut-être finalement intéressé au studio mort de chez mort et a injecté un peu de sous pour faire revivre cette charogne sans intérêt ?

Ensuite, la jaquette, parlons-en. On passe d'un visuel montrant des guerres napoléoniennes (ou pré-napoléoniennes), des soldats de tous les styles européens ainsi qu'un visuel central de ce qui ressemble à une discussion stratégique. Ça fait plus que le taff, on comprend directement de quoi il s'agit. Une police d'écriture certes pas ouf ouf mais classique, suffisamment pour être cohérente avec l'époque du jeu. Ici sur la jaquette de Cossacks 3, on a juste droit à un gros barbare (what the fuck?) et le logo du jeu semble sorti tout droit d'un jeu mobile style Candy Crush ou encore Clash of Clans...

Grosso modo, c'est un énorme reskin de Cossacks 1. C'est 100% le jeu de base. Et visuellement c'est plus joli mais pas dinguissime non plus. C'est enfin de la full 3D et on peut fortement zoomer sur nos unités. Manque de chance... voir les poils de nez de nos soldats on s'en fout et l'inverse aurait été beaucoup plus intéressant : un plus grand dézoom pour une meilleure dimension tactique. Concernant l'IA, elle est toujours aussi mauvaise mais il est assez incroyable de voir qu'ils ont quand-même un peu bossé dessus (mais tellement peu que c'est ridicule) : maintenant elle fait un peu de hit'n'run avec des canons pour venir vous taquiner et ils produisent ENFIN un peu de cavalerie mais en toute fin de jeu et... c'est tout. L'IA fait toujours exclusivement un mix de piquiers et... de fantassins et d'archers du centre diplomatique, ce qui a toujours été incompréhensible dans Cossacks 1 et ne l'est surement pas plus maintenant. Quelques changements de règles ça et là : La taille maximale des groupes passe de 196 à 400 unités. On doit à présent passer au 18e siècle pour faire évoluer une mine à plus de 45 paysans. La recherche qui permet d'afficher les gisements sur la carte ne les révèle que dans les zones découvertes (hors du brouillard de guerre), ce qui est totalement inutile. Je peux comprendre que ça révélerait l'emplacement de départ des autres nations vu que les camps de base ont toujours plus de gisements à proximité mais alors pourquoi avoir laissé le développement absurde de la montgolfière qui révèle la carte et ruine le jeu ? Toujours aussi peu chère qui plus est : 12000 d'or... Alors que ça devrait coûter 100 000 à 200 000 d'or. Ils ont aussi détruit un côté stratégique très important de Cossacks 1 qui positionnait des mines de manière aléatoire sur TOUTE la carte, pas juste en masse à côté du point de spawn de chaque joueur comme c'est le cas à présent dans Cossacks 3. Du coup faire ce développement, qui révèle l'emplacement de tous les gisements, invitait le joueur à s'étendre rapidement, à explorer pour voir de quel type de gisement il s'agit et de prévoir de mini-extensions/avant-postes pour développer de nouvelles mines dans des zones à priori désertes et pas trop proches d'une position ennemie. Ils ont aussi eu l'idée complètement inutile d'ajouter des petites bulles qui flottent au dessus des gisement pour bien vous indiquer de quel type de ressource il s'agit. En plus de casser l'immersion, ils nous prennent pour des neuneus qui ne sont pas capables de différencier 3 couleurs : jaune/brun/noir... Le jeu se paie en plus le luxe d'avoir un temps de chargement long pour lancer une bête partie (je n'ai pas chronométré mais j'ai dépassé la minute). Bon, je ne suis pas sur un SSD mais Cossacks 3 n'est clairement pas une révolution et absolument RIEN ne justifie ce chargement. D'ailleurs Cossacks 1 est un tout petit peu plus moche mais la partie, elle, se lance presque instantanément. Edit : je viens de chronométrer et la partie met exactement 1 minute à se lancer.

Après mes premières 10 secondes de jeu dans Cossacks 3, j'ai foncé dans le menu pour désactiver la musique, beaucoup trop intrusive. Et ce menu, BORDELLLLLL ! Qu'est-ce que c'est que ces boutons immondes over-stylisés avec des coins en métal ? C'est too-much, c'est moche et ça dessert le joueur, ça ruine la lisibilité... Je vous laisse admirer : https://bit.ly/2RUC0NX Je ne l'avais pas remarqué mais il y a même des menus mal traduits.

Complètement aberrant mais par rapport à Cossacks 1, ils ont "oublié" d'ajouter le menu en multijoueur qui permet d'envoyer ou de recevoir des ressources de ses alliés... Après quelques recherches sur les internets, c'est effectivement impossible pour le moment dans Cossacks 3. C'est une grosse blague ?

La mini preview de la carte qu'on configure dans la partie aléatoire ne fonctionne pas. En plus il y a la zone de la preview comme dans Cossacks 1 sauf que, rien n'y apparait xD Et toujours aussi mauvais que dans Cossacks 1 : on ne peut ajouter qu'une seule condition à sa partie ?! Tous des éléments qu'on aimerait pourtant pouvoir combiner comme on le voudrait... Temps de paix, interdire montgolfière, interdire centre-diplomatique, interdire canons, ... What the fuck les gars, on est en 2019...

Il y a une nouvelle campagne. Mais qui a envie d'y jouer ? Seul point vraiment positif ici, ils ont ajouté des succès steam mais pas mal d'entre-eux sont buggés et non-débloquables.

Si le jeu est à 5€, pourquoi pas, mais ne lâchez pas 1€ de plus. Je n'ai encore que 4h de jeu mais je ne suis pas au bout de mes surprises à mon avis (edit: j'approche des 25h de jeu). Et c'est un amoureux de Cossacks 1 qui vous parle ;-) j'avais déjà Cossacks 1 et ses extensions en boite et j'ai passé un nombre incroyable d'heures à y jouer, en lan, et j'ai ensuite racheté la version steam plus tard.