Cpasbien
Top Films
AccueilJeux › cpasbien Berserk and the Band of the Hawk (2016) - Jeu vidéo

Berserk and the Band of the Hawk (2016) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Omega Force et Koei Tecmo Games PlayStation 4, PlayStation 3, PS Vita et PC Action et beat'em up 24 février 2017

Dans ce jeu, la possibilité de terrasser des centaines d'ennemis est combinée à l'ambiance sombre et violente du monde de Berserk. Servez vous de votre épée gigantesque pour fracasser, projeter et couper en deux vos adversaires.

Berserk and the Band of the Hawk (2016)  - Jeu vidéo
Seed:
737
Leech:
258
Catégories:

Comment ? Berserk en jeu vidéo ? Je dois d’abord avouer que j’étais comblé de l’apprendre. L’œuvre réside dans presque tous mes tops manga, pour son histoire profonde et ses personnages charismatiques, sans parler du fait qu’il s’agit d’une référence de la dark fantasy des plus solide. Mais c’etait accompagné de doute que venait le plaisir. Dans un genre MUSO ? Moi qui n’aimais pas particulièrement ce style défouloir, cette nouvelle m’a vite refroidi, mais soit. Comme tout bon fan boy qui se respecte, je devais y goûter et juger par moi même si je suis capable d’apprécier ce nouveau format de Berserk... et quel plaisir de contrôler Guts et de revivre les batailles les plus épiques et mémorables avec les Faucons, ressentir la puissance du guerrier noir en tranchant une flopée de soldat d’un coup et voir le sang éclabousser notre personnage. On est sans cesse nourri de violence et c’est ce qui est bon (a savoir qu’il y a pas mal de censure. Dommage mais compréhensible pour toucher un publique plus large). Mais je dois dire que pour un gros fan boy comme moi, c’est une bonne adaptation de Berserk en jeu vidéo.

Parce que revivre la rencontre avec Griffith, vivre l’éclipse jusqu’a l’avènement du faucon millénaire, c’est juste le pied. Je me suis surpris plusieurs fois à dire « tiens, c’est bien fidèle au manga » lorsque j’ai vu que des scènes animés sont parfois incrustés pendant la bataille pour pouvoir nous changer d’objectif ou après celle ci pour faire évoluer l’histoire. Bien évidement le jeu ne retrace que les grandes lignes et nous épargne les moments tendres censés approfondir la relation des personnages, mais j’ai trouvé l’arc de l’âge d’or vraiment bien foutu et immersif, très bien pour le découvrir avec le jeu. Mais voilà le problème : l’éclipse passée, il n’y aura plus aucune scène animée ce qui (je trouve) créera un léger déséquilibre dans la qualité. Après ce n’est vraiment un problème puisque les scènes importantes seront faites en 3D plutôt correct et que l’histoire se comprendra plutôt facilement. En tout cas, même si la forme paraît être la même, je vous suggère de d’abord lire le manga avant de vous lancer dans le jeu, car si je n’ai pas ressenti toute la profondeur et les émotions de la version papier, j’en déduis que le jeu ne sert qu’a vous déchaîner sur une montagne d’ennemie en vous spoilant l’essentiel. C’est très amusant d’incarner plusieurs personnages qu’on a vu évoluer au fil des tomes, de savoir quel moment a été censuré et ce qui a été retiré ou non du jeu etc quand on connais déjà tout. Mais pour le dire autrement : Berserk and the Band of the Hawk paraîtra très bien pour les fans, mais sûrement moins pour les néophytes.

Outre son épopée qui arrive à retracer les événements importants, Berserk propose un mode Éclipse ou le joueur devra suivre des missions composées de 5 « étages » qui deviendront de plus en plus corsés en descendant (parce que par étage, ils sous entendent une descente dans les abysses). Un mode très défoulant et dur parce qu’il ne vous épargne pas, même si vous avez la possibilité de sauvegarder tous les 20 étages sur les 100 que vous pouvez faire avec chacun des personnages. Il y a aussi un free mode, où vous pouvez rejouer les scénarios principaux avec tous les personnages (du genre Zodd contre Zodd loul), mais bon je ne me suis pas trop attardé sur ce mode parce qu’il est surtout là pour récupérer les Behelits que vous avez manquées. Et franchement, pour des collectibles à récupérer dans les missions, j’ai juste adoré ce point. Toutes les missions ont des « quêtes annexes » à faire pour réussir à les choper. Parfois facile, parfois ardu... même si au final toutes les récupérer ne débloquent pas grand chose (a part un succès et des images en 3D dans la galerie), j’ai bien aimé ce point.

Puis franchement, contrôler Guts en Berserker, Femto ou se transformer avec Zodd pour tout tuer, ça valait le coup.