Cpasbien
Top Films
AccueilJeux › cpasbien Not Tonight (2018) - Jeu vidéo

Not Tonight (2018) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Panic Barn Ltd et No More Robots Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et PC Jeu de rôle 17 août 2018

Jeu 2D de gestion / RPG se déroulant dans une Angleterre d'extrême droite post Brexit. Le joueur incarne un videur de nightclub et doit faire des choix en temps limité.

Not Tonight (2018)  - Jeu vidéo
Seed:
1130
Leech:
396
Catégories:

Bien sûr, j'adore ce type de jeux. De "Papers please" à "Yes your grace", de "Gods will be watching" à "Don't feed the monkeys", je dois faire partie de la niche des pixel art lovers accrocs au cercle de la récompense (levez la main !). Pour apprécier ces jeux dont fait partie "Not tonight", il faut se satisfaire de l'exigence et de la minutie recquise, il faut aimer souffrir et angoisser pour goûter plus pleinement encore à la félicité d'avoir réussi. Aaah, le bruit satisfaisant de la tirelire qui se remplit.

"Not Tonight" pose une Grande-Bretagne post Brexit qui, petit à petit, se referme sur elle-même. On y incarne une sorte de vigile tous terrains, "Euro" avant tout, c'est-à-dire pas le bienvenu dans ce nouveau contexte. Il va falloir faire ses preuves de mission en mission pour survivre à la pression financière et policière, et chaque erreur se paiera très cher. Pour cela, notre personnage doit suivre des consignes pour trier les files d'attente, tantôt en fonction de leur nationalité, de ce qu'ils ont dans leurs poches, du tampon sur le visa, voire de tout en même temps.

"Not Tonight" est assez bien placé sur l'échelle de la souffrance. Contrairement aux jeux cités précédemment, le temps de jeu et de narration est beaucoup plus dilué, et il peut arriver que les jours et les missions se ressemblent. On finit par cligner un peu des yeux, par faire des erreurs, non par réelle inadvertance que par manque d'intérêt. Et qui dit erreurs dit ennuis, et plus les premières s'accumulent, plus les seconds deviennent compliqués à gérer. Santé dégradée, factures qui s'accumulent, crédit social qui s'effondre...

Si les décors sont chouettes et variés, quelques dialogues sympathiques, et les musiques très représentatives de l'univers de chaque lieu, les interactions avec les PNJ restent toujours les mêmes, et les retournements de situation ne sont pas suffisamment nombreux pour donner de la dynamique à l'ensemble.

C'est très dommage, j'ai insisté quand même quelques temps pour voir jusqu'où tout cela mène, mais après avoir perdu sur un simple écran noir au jour 59, je ne pense pas y rejouer pour tenter de m'améliorer.

Si quelqu'un a d'autres recommandations ? :)