Cpasbien
Top Films
AccueilJeux › cpasbien Call of Cthulhu (2018) - Jeu vidéo

Call of Cthulhu (2018) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Frogwares, Focus Home Interactive et Cyanide Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et PC Infiltration, jeu de rôle et aventure 30 octobre 2018

Call of Cthulhu est jeu qui mélange RPG et enquête, horreur psychologique et furtivité. Cyanide Studios donne vie à un monde dérangeant que les joueurs devront explorer tandis que Cthulhu, le Grand Rêveur, prépare son éveil.

Call of Cthulhu (2018)  - Jeu vidéo
Seed:
683
Leech:
239
Catégories:

Premier jeu lovecraftien que je fais alors que j’adore les œuvres de l’écrivain. Il faut dire que les adaptations sont peu nombreuses en jeu vidéo et c’est vachement dommage, car c’est un bon média pour faire découvrir H.P Lovecraft a un plus large publique. Mais pas sûr que tout le monde aime son univers tellement il est lugubre et atrocement intriguant après...

Le jeu commence dans un cabinet de détective où le joueur prendra le contrôle de Pierce (qui m’a donné la même impression que Jonathan de Vampyr, peut être parce que leur voix sont similaires ? Et la barbe ?). Notre personnage recevra une demande étrange qui le mènera sur une île encore plus spéciale, une île qui empeste le poisson parce que la pèche y est la principale activité, mais l’ambiance y est sinistre. On voit d’ailleurs des requins éventrés et parfois des corps difformes de monstres marins étalés sur la rive... Le récit est essentiel dans ce jeu et il est raconté par les personnages taciturnes qu’on rencontre et ce n’est pas toujours évident de suivre les délires des PNJs. Le jeu propose donc beaucoup de dialogues à choix multiples et parfois ces choix « modifient le cours de notre destin » (je vais y revenir) pour avancer dans l’histoire parce que c’est avant tout une aventure narrative.

Oui, c’est un walk sim alors le gameplay n’est pas du tout son point fort. En fait, CoC est plutôt lent comme jeu et très dirigiste. L’exploration est vraiment limitée et m’a donné au départ une impression de jeu flemmard parce qu’on est sans cesse bloqué dans une zone par chapitre et on passe à la suivante à la fin de celui ci. Ça m’a d’autant plus tilté au début de l’aventure quand il fallait se rendre en haut de la colline en passant par le village, mais que la route était bloquée par une voiture nous laissant que l’accès au port là où on avait commencé... et bien sûr, le chapitre suivant nous téléporte directement devant l’endroit où on devait se rendre nous privant ainsi de la moindre exploration et c’est très dommage parce que ça nique l’immersion et moi j’espérais visiter tout le village bordel !

Call of Cthulhu ressemble donc un script à suivre avec un faux semblant de choix. Le petit message qui apparaît disant que cette action modifie le cours de notre destin m’a paru fade et sans intérêt parce que je n’ai pas eu la moindre impression d’impact sur le scénario. Encore une fois, ce n’est pas vraiment un problème que le jeu soit très dirigiste parce qu’il veut surtout nous faire suivre son récit et du moment qu’on rentre dedans, ces détails ne nous poseront plus de problème. Même si on poursuit avant tout une secte et tout un délire mystique, on joue un détective et qui dit détective dit enquête, mais même de ce côté là je suis assez déçu parce qu’on pourra faire des « reconstitutions » d’événements qui ne sont pas particulièrement superbes car toujours scripté et il y a bien trop peu d’énigmes alors qu’elles sont intéressantes. C’est dommage.

Il y a aussi tout un arbre de compétence avec divers catégories à améliorer, un aspect RPG qui n’en est pas vraiment un en fait parce que c’est très superficiel. On peut très bien finir le jeu sans rien monter parce que ça n’apporte pas grand chose à part débloquer quelques choix de dialogue supplémentaires eux aussi optionnels et plutôt osef pour la compréhension. Deux catégories sont impossible à monter manuellement : l’occultisme et la médecine légale qui pourront être améliorés en fouillant divers livres dans le jeu, un peu comme des collectibles et il faut savoir qu’on peut quand même tenter d’explorer les options qu’on n’a pas montées comme dans un jeu de rôle avec un échec de tentative. En fait ce système serait sympa si on pouvait explorer cette île en profondeur, avoir des quêtes secondaires, plus d’enquetes et de mystères à résoudre. Là les compétences prendraient tout un intérêt, mais ce n’est malheureusement pas le cas !

Certes, le jeu est un peu vieillot techniquement (et vous vous le direz assez souvent), mais pour environ 7 8h de jeu, le titre de Cyanide propose quand même une bonne aventure qui s’inspire très bien des histoires de Lovecraft. Le jeu n’est pas effrayant et ne fait quasiment jamais peur, mais l’ambiance est vraiment bonne et plus que de vouloir jouer à un jeu vous voudrez y revenir après chaque session pour continuer a le suivre comme on reviendrait continuer les prochains chapitres d’un bouquin. J’espère voir d’autres walk sim de ce genre là et même voir d’autres jeux lovecraftien parce que c’est tout un univers qui mérite d’être exploité et il y a tant a faire dessus, mais si on pouvait enlever la linéarité et miser un peu plus sur la découverte, ce serait encore mieux.