Cpasbien
Top Films
AccueilSerie › cpasbien The Ball Never Lies - Émission Web (2013)

The Ball Never Lies - Émission Web (2013)

Émission Web de Alexandre Martin et Léonce Barbezieux Sport et documentaire 1 saison (en cours) 6 min 10 octobre 2013

Chroniques/Portraits incisifs, instructifs et décalés de joueurs (légendes ou non) ayant marqué le Basketball.

The Ball Never Lies - Émission Web (2013)
Seed:
814
Leech:
285
Catégories:

En partant du postulat précédent (le titre quoi !), le but affiché de cette web-émission est de rendre honneur à ceux qui ont eux-même honorés le basket outre-atlantique. Parce que la NBA, ce n'est pas (que) Tony P (ethnocentrisme, quand tu nous tiens), Steph Curry et 'olala Lebron il é tro for'.

Pour les néophytes, (bien que ce qui liront cette critique seront probablement déjà familiers avec l'émission), l'expression "BALL DON'T LIE!", est une formule hilarante inventée par un type, Rasheed Wallace, dont vous n'aurez probablement jamais entendu parlé. Rien de bien grave, il est toujours l'heure d'être aux faits des réalités de la planète orange. Alors, faites une pause et regardez déjà cette brève introduction : https://www.youtube.com/watch?v=GfW2kxQjffM

Poursuivons avec un peu de mise en contexte. Si vous avez effectivement vu la vidéo, cette phrase à la toute fin vous a peut-être frappé : "c'est aussi pour ce genre de joueurs que la NBA a autant de fans, des joueurs qui ne pensent pas qu'aux stats, des joueurs qui donnent tout sur un terrain". On en revient donc à mon premier paragraphe : ici sont mis en lumière des joueurs qui envoient de la passion par pelletées, de l'amour du beau geste et des trashtalks légendaires.

Et bon sang que ce credo est formidablement bien respecté. Du haut de la trentaine de portraits actuellement réalisés, on se retrouve avec des champions sans bagues (sir Charles, Iverson, Chris Webber <3...), des types fantasques qui auraient pu être légendaires, mais leurs genoux ou leur dos ont dit non (Brandon Roy, Larry Johnson qui joue dans Space Jam, Baron Davis...), des types pas forcément connus mais en décalage avec avec les canons (Bob Horry, Rasheed Wallace...), et tout autant de légendes (MJ, Larry Bird, Magic et Kareem qui viendra sûrement...). Bref, tout ce que le basket à offrir dans sa diversité, que rêver de mieux comme hommage ?

La formule est un amour de réal, entre des anecdotes croustillantes, un ton convainquant, un rythme et des récits rodés sur la carrière du joueur en question (on a des vidéos longues de plus de 10 minutes, ça demande des efforts de production et de recherche !), une banque de vidéos et de highlights du fond du tiroir, un peu oubliées mais qui font plaisir à (re)voir...ça commence à causer non ? Et encore, j'en loupe ! Du petit lait, en somme. Les rares points dissonants (histoire d'être un peu tatillon, mais qui aime bien châtie bien), ça serait le vocabulaire un peu trop empathique par moments, au point d'être un peu redondant et peu nuancé. Aussi, l'usage de la bande-son que je trouve un peu dilettante. Le thème d'ouverture est parfaitement dans le rythme de l'émission, mais l'utilisation de classiques rap ou pop fait parfois un peu forcé et cliché par moments. Le mixage sonore est dès fois un peu balourd. Rien de bien vilain cependant, on évite déjà l'electro ou les prods cheaps qui accompagnent la plupart des mixtapes, et puis on a aussi de bonnes trouvailles de temps à autres.

Enfin bon bref, que vous soyez fan assidu et que vous voulez en savoir plus sur vos légendes (Gary Payton, c'est pour toi), ou simple newbie des parquets, jetez-vous dessus (je crois avoir bien insisté à ce sujet, non ?). C'est que du bonheur pour vos yeux, votre street cred et vos connaissances sur le sujet.

PS : Pour ma part, j'attends avec une patience toute fébrile l'épisode sur Shawn Kemp, en espérant qu'il ai plus de chance de paraître que de le voir rentrer au Hall of Fame (3%; et c'est un honte quand on voit les capacités de cet élastique sur pattes, un aperçu par ici -> https://www.youtube.com/watch?v=HQeMhYJe5JA)