Cpasbien
Top Films
AccueilSerie › cpasbien L'heure des pros - Émission TV (2016)

L'heure des pros - Émission TV (2016)

Émission TV de Pascal Praud 4 saisons (en cours) 1 h 2016

Pascal Praud et ses invités débattent sur les grands thèmes de l'actualité dans L'heure des pros

L'heure des pros - Émission TV (2016)
Seed:
1116
Leech:
391
Catégories:

Chaque être biberonné à la culture Twitter a sans doute déjà vu un drôle de clébard, en pleine démonstration sur un plateau de télévision, hurlant contre Claire Nouvian, militante écologiste, ou contre Rost, ancien boy des banlieues de Francesco Hollande - le plus grand escroc de l’Occident derrière Bernard Madoff et Bernard Montiel. Putain je déteste les Bernard ! Bernard de la Villiardière en prime, ce petit déchet toxique des quartiers bourgeois !

L’heure des pros est une émission diffusée sur CNEWS, organe de propagande du magnat breton Vincent Bolloré. Je vénère cet homme pour sa capacité à s’entourer des plus belles merdes de la France. L’émission de Praud est structurée autour d’un présentateur, Pascal Praud, qui propose des débats sur des sujets graves. Des insultes et des moments graves ont fait les choux gras de cette émission. C’est avant tout une question de buzz : la remarquable page Wikipedia nous informe qu’une de ses collègues, Caroline Mécary, s’est plainte du caractère controversé de l’émission.

De son doux nom Praud, Pascal est un suppôt de la première espèce satanique de Téléfoot, messe ultime des footeux dans les années 1990.

Dans ce laboratoire de l’imbécilité, il est épaulé par les porcs du football : le raciste Thierry Roland et le second couteau gênant Hervé Mathoux.

Son petit air de premier de la classe saute aux yeux : derrière ses petites lunettes se cache un être perfide et ravageur. Ses prises de parole n’avaient aucune pertinence, si ce n’est celle de provoquer le scandale en son temps. Par exemple, Bernard Tapie entre en conflit avec ce malotru suite à des propos diffamatoires de Praud à son encontre. Notre Nanard national l’agresse - un duo d’infirmes en face-à-face, chic !

Entre une carrière dans la communication au FC Nantes (sa ville d’origine) et des tours dans la bassine de Saccomano, Pascal Praud se réveille au milieu des années 2010 pour proposer un spectacle de bâtard ! Pardonnez l’expression, mais ce ringard s’est réinventé comme jamais ! Grâce à lui, l’insulte et la critique du gauchiste sont devenues cohérentes et logiques dans une structure politique fragmentée - enfoiré de Macron !

Il faut savoir que L’heure des pros - comprenez Heure des Praud - a bouleversé la représentation médiatique de certains cadres de la fameuse société civile. Ancien dirigeant de TF1 et ancien président de l’OM, Jean-Claude Dassier s’évertue à donner son avis sur des débats explosifs - le probable racisme de l’élite économique française laisse pantois. Dassier développe des idées islamophobes, rien que ça ! Gros connard va ! Ce gros tas immonde de Ivan Rioufol, défini comme un catholique fondamentaliste de droite extrême, se permet de donner son avis sur les musulmans. Et les gueux applaudissent ! Les boomers sont partout, et surtout dans la fange.

Au fond, je déteste Pascal Praud. Il me dégoûte avec sa dégaine de petit imbécile de la bande. Sa gueule de chien hybride couplé à sa gestuelle de demeuré me donnent envie de gerber mes tripes sur ses pompes vraisemblablement immondes - on parle d’un personnage qui a un goût vestimentaire de scatophile. Ce lascar raconte de la merde tout le temps, j’ai envie de devenir sourd à cause de ses conneries. Son penchant pour la droite conservatrice me repousse au même titre que sa crinière, drôlement blanche pour un homme de son âge. Il a pris de la dope dans son foutu nez durant ses années Téléfoot, c’est certain.

Pascal Praud incarne la tradition conservatrice d’une France paumée et assoiffée de reconnaissance : les paumés et les braves riches de droite sont friands des âneries de son plateau. Mais le plus drôle reste sa manière d'exploiter ses invités :

Face à Zouneb El Rhazhoui, il est mesuré : l’appel au meurtre de la crétine d’extrême-droite est aussitôt mis à mal par Praud - la controverse est quasiment éteinte. Face à Pascal Nouvian, il crache éperdument sur son bord politique : aucune mesure et un buzz immédiat.

Il soutient l’idée que la gauche est trop présente dans les médias : pourtant, nous vivons un moment où les éditocrates sont tous de droite. En invitant des déchets suprêmes, il s’inscrit dans la mouvance typiquement Bolloré : le triumvirat Hanouna - Praud - Zemmour est devenu la nouvelle ossature du PAF. Morandini, en chien de la casse, rôde dans les parages, mais son retour est programmé à plus tard. La droite, les catholiques, tout y passe.

Ne me parlez pas de Quotidien ou de Clique, la gauche est devenue ringarde en 2019. En fait, depuis 2012, celle-ci a cessé d’exister : des balbutiements ont existé, mais Saint Francesco a ruiné toutes les chances de la gauche pour les années à venir. Son bouquin peut être brûlé ou déchiré, rien à battre de sa race. Le grand brûlé du Crous avait raison : tu pues du slip Hollande !

Le succès de Pascal Praud n’est pas si absurde. Amusé par le capharnaüm de cette émission, je me suis surpris à la regarder, pour voir jusqu’à où la bêtise s’inscrit. La radicalité, voire l’extrémisme, de cette émission fascine et irradie les esprits. La société française, qui se fragmente de mois en semaines, a soif de violence politique : la crise de 2008 n’a jamais été effacée dans l’imaginaire collectif.

Les bouc-émissaires doivent être désignés par l’émission, et tout est fait parfaitement : un coup, les musulmans sont attaqués ; l’autre coup, ce sont les rappeurs ; et pour finir, les gauchistes ! Greta Thundberg est une cible facile dans l’émission, puisqu’elle incarne la modernité (contraire au conservatisme de l’émission), la jeunesse (contraire aux ambitions de ces boomers décérébrés) et les enjeux des temps prochains ! La remise en cause éternelle du dérèglement climatique est normalisée dans cette émission : les médias traditionnels légitiment la théorie du complot, pourtant conspuée dans un milieu aussi éclairé !

À qui profite cette émission ?

Personnellement, j’en sais strictement rien, et je veux juste dire à Pascal Praud, cette daube luciférienne, qu’il incarne les malheurs de notre temps. La violence, l’absence de clarté, la moquerie et l’insulte permanente font de lui le pire étendard du « débat démocratique » d’aujourd’hui. Toi aussi tu as envie de débattre avec 6 mecs de droite qui détestent les zonards de gauche dans ton style ? Bah vas te faire foutre et laisse-les t’insulter bordel ! On est en démocratie ! Pas dans une putain de dictature de gauchiste !

Brûle en enfer, Pascal Praud ! Nous te haïssons profondément, Toi et tes scélérats

Ton corps de boomer Abîmé par la loose Fait de toi le pire être possible sur Terre à l’heure où j’écris ces mots je te dis ceci mon pote

Brûle en enfer, Praud.

Le triumvirat Hanouna - Praud - Zemmour contient deux entités supplémentaires, Jean-Marc Morandini et Eric Naulleau. Christine Kelly s’inscrit dans cette mouvance - elle présente une émission éclatée avec ce nullos de Zemmour. CNEWS, c’est la pire chose dans l’espace médiatique à l’heure actuelle : un organe semblable à Fox News s’implante peu à peu dans un paysage flou et mystérieux. Mais à qui ça profite putain ???

Le plus drôle étant l’émission avec le rappeur pro-flic Koatik 747, où Praud le présente comme un rappeur engagé et contre le modèle du rappeur contre les forces de l’ordre. Le délire ! Car le rappeur est juste un type subventionné par la mairie niçoise pour apaiser les relations entre les banlieues et les flics entre autres : https://www.francetvinfo.fr/culture/musique/rap/le-rappeur-kaotik-747-subventionne-par-la-ville-de-nice-denonce-la-violence-contre-pompiers-samu-et-forces-de-l-ordre_3596533.html

Pascal Praud, je te défonce la gueule à Titeuf : Mission Nadia sur Nintendo DS ! Petit con de boomer !